Wählen Sie Ihre Nachrichten​

Economie circulaire: Le «must-have» de l'année
L'économie circulaire propose donc un nouveau modèle économique qui utilise et optimise les stocks et les flux de matières, d'énergie et de déchets en améliorant l'efficience des ressources naturelles.

Economie circulaire: Le «must-have» de l'année

Photo: Shutterstock
L'économie circulaire propose donc un nouveau modèle économique qui utilise et optimise les stocks et les flux de matières, d'énergie et de déchets en améliorant l'efficience des ressources naturelles.
Wirtschaft 3 Min. 23.12.2015

Economie circulaire: Le «must-have» de l'année

L'économie circulaire s'impose progressivement dans la sphère politique et le monde de l'entreprise. 
Une prise de conscience érigée 
en priorité par le gouvernement luxembourgeois.

(ndp) «Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme!» Cette célèbre maxime est souvent citée pour illustrer le concept d'économie circulaire ...

Sofort weiterlesen
Geben Sie einfach Ihre E-Mail Adresse ein und lesen Sie den vollständigen Artikel.

Lesen Sie mehr zu diesem Thema

Editorial: Une herbe plus verte?
Pas question aujourd'hui d'évoquer le débat sur la légalisation du cannabis en faveur de laquelle «The Economist» s'est prononcé la semaine passée.
EDF: Big Data: le pari du Luxembourg
Le Luxembourg a profité de la venue du commissaire Oettinger au Forum européen sur le Data pour faire valider son très important nouveau projet: les applications dans le Big Data, en partenariat avec la France et l'Italie.
WebForce3: Enfin une école de code au Luxembourg!
«WebForce3», l'école de codage créée par l'entrepreneur Alain Assouline il y a deux ans, ouvre une antenne à Belval. Une bonne nouvelle pour le secteur des nouvelles technologies et autres start-ups en quête de personnel qualifié.
PC Hacker Internet
Droit des sociétés: Faillites au Luxembourg: il y a urgence à réformer
Le Luxembourg a un besoin urgent de réformer sa loi sur les faillites des sociétés. Le projet de loi de 2013, qui semblait plutôt équilibré malgré quelques lacunes, reste toujours lettre morte. Le nombre de faillites, qui avait passé la barre des 1.000 en 2013, est repassé sous 
ce niveau symbolique. N'empêche, l'urgence demeure.