Wählen Sie Ihre Nachrichten​

East West United Bank accélère sur la banque privée
Wirtschaft 3 Min. 04.05.2017 Aus unserem online-Archiv
Place financière

East West United Bank accélère sur la banque privée

Sergey Pchelintsev.
Place financière

East West United Bank accélère sur la banque privée

Sergey Pchelintsev.
(Photo: Gerry Huberty)
Wirtschaft 3 Min. 04.05.2017 Aus unserem online-Archiv
Place financière

East West United Bank accélère sur la banque privée

Nadia DI PILLO
Nadia DI PILLO
Lancée dans une diversification de ses activités, East West United Bank accélère. La banque russe du Boulevard Joseph II, dirigée par Sergey Pchelintsev, mise davantage sur son activité de banque privée pour relancer sa croissance.

(ndp) - Lancée dans une diversification de ses activités, East West United Bank accélère. La banque russe du Boulevard Joseph II, dirigée par Sergey Pchelintsev, mise davantage sur son activité de banque privée pour relancer sa croissance.

L'établissement arrivé au Grand-Duché dans les années 1970 ne prétend pas offrir un service universel de banque privée. "Depuis un an, nous avons réussi à mettre en place un modèle d'activité très spécifique", souligne Andrey Zaytsev, responsable de EWUB Private Banking. "L'idée principale est de construire une banque pour la clientèle russophone et de s'assurer qu'elle se sente à l'aise au Luxembourg". Cela ne signifie pas "cacher des avoirs loin du fisc", mais proposer des "services qui permettent à chacun de se sentir assuré au niveau de ses opérations bancaires et de ses investissements," précise Andrey Zaytsev.

Un client de East West United Bank est éligible à la banque privée dès 500.000 euros d'actifs financiers (clientèle visée jusqu'à 10 millions), mais ces seuils, en réalité, ne sont qu'indicatifs puisque la banque ne "refusera pas" des clients disposant d'une surface financière beaucoup plus importante. "Nous construisons en interne une expertise typiquement russe, chaque client doit pouvoir être sûr qu'il agit en conformité avec la loi de son pays", souligne le responsable de EWUB Private Banking.

"Notre but ultime est de protéger les personnes qui investissent au Luxembourg, que ce soit d'un point de vue légal, fiscal ou au niveau du contrôle des devises, qui constitue une préoccupation majeure pour les Russes".

Offrir un service diversifié

Début 2016, la banque gérait 150 millions d'euros d'actifs, chiffre passé à 300 millions d'euros aujourd'hui. Elle compte actuellement 200 clients privés provenant principalement de Russie. En matière de banque privée, l'établissement russe entend offrir un service diversifié (recherche, fonds de placements, assurance vie, etc.) mais en se concentrant sur le conseil et la confidentialité. 

Il y a plus d'un an, la banque annonçait vouloir miser davantage sur ce créneau afin de diversifier ses activités. Elle opère désormais sur quatre secteurs d'activités: outre le private banking, elle offre un service de "corporate banking", propose son expertise dans le domaine du "transaction banking" et des "global markets". La banque a aussi lancé il y a quelques semaines "East West Direkt", une plateforme d'épargne en ligne, accessible aux personnes résidant au Luxembourg ou en Allemagne et ayant un compte dans l'un de ces deux pays. La plateforme offre un compte épargne et des dépôts à terme à "des taux très avantageux", selon Sergey Pchelintsev. Si la banque déploie des efforts significatifs pour attirer des dépôts, elle fait aujourd'hui état d'une somme de bilan de 550 millions d'euros, l'objectif visé dans les prochaines années est d'atteindre 1,5 milliard d'euros.

Jeannot Krecké et les autres

Reste que la banque devra convaincre les clients potentiels de la justesse de sa stratégie. "2016 a d'ores et déjà été une année fructueuse", se félicite Sergey Pchelintsev qui annonce un bénéfice net de deux millions d'euros sur l'année écoulée. "Nous avons opéré d'extraordinaires changements tant sur le plan stratégique qu'au niveau de la gouvernance, des exigences de risques, des contraintes réglementaires. Un travail considérable a été réalisé", estime Sergey Pchelintsev. Sous le "leadership", bien évidemment, de l'ancien ministre de l'Economie Jeannot Krecké qui préside le conseil d'administration de la banque depuis mai 2015. "Il a joué un rôle majeur pour impulser et orienter le changement stratégique. Il ne faut vraiment pas sous-estimer sa contribution", ajoute le CEO de la banque.

Depuis mai, deux autres "personnalités locales" sont venues renforcer le conseil d'East West United Bank en tant qu'administrateurs indépendants: Hans-Ulrich Hügli, l'ancien CEO de Credit Suisse à Luxembourg et Didier Mouget, l'ancien managing partner de PwC Luxembourg. "Leur expertise apporte une contribution significative au développement de la banque".




Lesen Sie mehr zu diesem Thema

L'année passée, seul le théâtre était d'actualité. Pour sa deuxième édition, le «TalentLab» s'ouvre à la danse et à l'opéra. Sept candidats ont été retenus pour participer à l'aventure créative. Après plusieurs jours de mise en place et de répétitions, ils présenteront leurs projets.
Journee Preparatoire Talent LAB, Luxembourg, le 12 Mai 2017. Photo: Chris Karaba
Suppressions de postes en perspective
Le résultat net de la banque privée du boulevard Royal chute de 93%, sa direction annonce la suppression de 100 emplois, mais ne voit pas péril en la demeure. A contrario de l'autre banque détenue par la famille royale qatarie, KBL ne serait pas à vendre.
Rencontre avec Lambert Schlechter
Il y a un avant et un après 18 avril 2015 pour Lambert Schlechter. Ce jour-là, sa maison-bibliothèque de Eschweiler est partie en fumée, avec les milliers de livres et de 
carnets de notes qu'elle contenait. Ce drame 
a paradoxalement donné un nouvel élan à l'écrivain qui fête ses 75 ans.
30.11.2016 Luxembourg, Wellenstein, Buchautor, Schriftsteller, Lambert Schlechter, Bücher, livres photo Anouk Antony
Après la société de transport de Bascharage, qui réclame le remboursement des 14.000 euros payés pour 14 infractions qu'elle dit ne pas avoir commises, un transporteur du Windhof refuse de payer une amende de 8.000 euros.
Selon l'avocat, l'amende de 8.000 euros infligée au transporteur grand-ducal est tout à fait disproportionnée par rapport au montant de la taxe.
Nombreux sont les Luxembourgeois qui rêvent d'une résidence secondaire pour y passer leurs vacances. Le budget à consacrer à l'investissement est évidemment important. Mais il faut aussi tenir compte des conséquences fiscales. Entretien avec le juriste-fiscaliste Raphaël Mortier.
Le juriste-fiscaliste Raphaël Mortier