Wählen Sie Ihre Nachrichten​

Digital: le Luxembourg dans le peloton de tête
Deux tiers des entreprises qui recrutent ont dit avoir eu des difficultés contre 48% à l'échelle européenne.

Digital: le Luxembourg dans le peloton de tête

Photo: Shutterstock
Deux tiers des entreprises qui recrutent ont dit avoir eu des difficultés contre 48% à l'échelle européenne.
Wirtschaft 2 Min. 18.05.2018

Digital: le Luxembourg dans le peloton de tête

Thierry LABRO
Thierry LABRO
La méthodologie a changé mais le Luxembourg reste cinquième dans le classement des Etats européens les plus avancés en termes de digital.

Cinquième en 2017, cinquième en 2018. Derrière le Danemark, la Suède, la Finlande et les Pays-Bas, le Luxembourg a amélioré son score au DESI, indicateur européen du digital, analysé sur cinq axes et publié vendredi.

"Parmi les points forts, il n’est pas étonnant de retrouver les indices relatifs aux infrastructures de communication (2e place du DESI 2018)", note le gouvernement dans un communiqué de presse publié vendredi à la mi-journée. "Alors que le Luxembourg a une couverture 4G de 98% supérieure à la moyenne européenne (90%) et que le déploiement de la fibre a dépassé les 60%, les progrès sont limités dans l'attribution des fréquences (50,46% contre 50% l'an dernier), "en raison de l'absence de demande des opérateurs". D'ici fin 2020, toute la population devrait disposer d'une connexion à 1 Gbps, sans avoir besoin du financement public. 

Le pays se prépare aussi à l'arrivée de la 5G. "Une étude conclut que les opérateurs pourraient demander à élargir les possibilités de partage du spectre pour la 5G prévues par le cadre législatif actuel."

"Malgré de très bons résultats dans le capital humain (5e place du DESI 2018), en particulier en ce qui concerne les compétences numériques (1re place du DESI 2018), le défi de trouver les ressources spécialisées pour répondre aux nouveaux besoins continue à être illustré à travers le rapport." 65% des entreprises qui ont recruté ou essayé de recruter ont signalé des difficultés, contre 48% à l'échelle européenne.

"Dans le domaine où le Luxembourg a toujours accusé le plus grand retard, à savoir les services publics numériques (17e place du DESI 2018), le pays a su avancer de trois places notamment grâce à la politique de l’Open Data lancée par le gouvernement, ainsi que l’augmentation des formulaires pré-remplis disponibles et l’utilisation des services en ligne offerts à travers la plateforme guichet.lu." Dans les deux cas, le Luxembourg se rapproche des moyennes européennes. Sur les données ouvertes, le Luxembourg est passé de 57% l'an dernier à 85% cette année, d'où un bond spectaculaire de la 14e à la 6e place européenne.

"Alors que l'utilisation d'Internet pour les particuliers reste élevée (4e place du DESI 2018), le passage au numérique par les entreprises (22e place du DESI 2018) reste en dessous de la moyenne européenne pour les affaires électroniques et encore plus pour le commerce électronique. Des programmes tels que Fit 4 Digital de Luxinnovation, ou Go Digital récemment lancé par le House of Entrepreneurship visent précisément à inciter et accompagner les PME luxembourgeoises dans ce défi."

Le défi est de taille puisque 79% des particuliers utilisent des services bancaires en ligne (61% en Europe) et 82% font des achats en ligne (68%).