Wählen Sie Ihre Nachrichten​

Datacenters: Etix Everywhere: de Luxembourg à San Francisco
Plus de cent personnes travailleront dans la start-up pour faire face à sa croissance soutenue

Datacenters: Etix Everywhere: de Luxembourg à San Francisco

Etix Everywhere
Plus de cent personnes travailleront dans la start-up pour faire face à sa croissance soutenue
Wirtschaft 3 Min. 01.09.2016

Datacenters: Etix Everywhere: de Luxembourg à San Francisco

Thierry LABRO
Thierry LABRO
Etix Everywhere est la première start-up luxembourgeoise sélectionnée pour aller se frotter à la Silicon Valley pendant une semaine. L'initiative européenne «SEC2SV» tombe à pic pour ce constructeur de datacenters que les géants regardent de travers.

par Thierry Labro

Il était une fois un vilain petit canard, arrivé au Luxembourg fin 2012. Vilain parce que, de leur pas assuré, les deux fondateurs d'Etix Everywhere veulent révolutionner le marché des datacenters: les deux trentenaires français commercialisent des structures modulables pour beaucoup moins cher que les acteurs établis. 

Le succès de Charles-Antoine Beyney et Antoine Boniface est instantané: le chiffre d'affaires passe de 2 millions d'euros la première année à 10 millions en 2015 et les deux fondateurs espèrent atteindre 30 millions l'an prochain. 

Pour se développer, ils lèvent, début 2015, 18 millions de dollars auprès du français InfraVia et de l’américain Tiger Infrastructure Partners, en conservant 78 % des parts de leur société. Valorisée à 65 millions de dollars après cette levée de fonds, la start-up connaît un nouveau coup de turbo. 

Un siège façon Google

Etix Everywhere s'installe rue de Strasbourg, à deux pas de la gare, dans un immeuble qu'elle a financé elle-même, trente places de parking compris, et dans lequel règne une ambiance de Google. «Sauf que nous ne licencions pas nos employés quand ils ont atteint leurs objectifs», lâche le p.-d.g. d'Etix, Charles-Antoine Beyney, dans son bureau du quatrième étage avec une franchise singulière. 

Appareils pour faire la sieste ramenés des Etats-Unis, cuisine colorée dans laquelle toutes les décisions sont prises, baby-foot et salle de sport privée, rien ne manque pour que les 87 employés puissent laisser libre court à leur créativité. Ils seront plus de cent d'ici la fin de l'année. 

Charles-Antoine Beyney
Charles-Antoine Beyney
Etix Everywhere

«Ce sont autant d'entrepreneurs qui pourraient avoir des idées que nous soutiendrions», explique-t-il. Car le constructeur de datacenters lowcost a élargi sa palette d'activités avec du design autour de questions cruciales comme la climatisation, la maintenance et un laboratoire de recherche, l'EtixLab, dans lequel l'intelligence artificielle ouvre de nouvelles portes. 

Conscients qu'une société de services était fragile, les deux trentenaires ont ajouté un volet d'ingénierie financière pour se développer voire devenir partenaires de certains projets. 

Trente investisseurs 
en cinq jours 

«Cette semaine à San Francisco va nous permettre de rencontrer les trente investisseurs les plus influents en une seule fois! Au moment où nous voulons procéder à un deuxième tour de table, cela ne pouvait pas mieux tomber!», se réjouit celui qui a quitté l'école à 17 ans pour rejoindre Epitech et fonder cinq sociétés. 

A 34 ans, sourire conquérant, il pourrait, avec cette nouvelle levée de fonds d'environ deux fois la première, voir sa société être valorisée à quelques centaines de millions de dollars d'ici peu. 

«Etre une licorne n'est pas une fin en soi», tempère-t-il. «Nous voulons continuer à travailler sur nos projets.» 

 Une spin-off devrait voir le jour l'an prochain autour d'un système d'analyse de la surveillance vidéo pour la rendre plus efficace. 

Dans une armoire, des prototypes d'appareil de sécurité et d'authentification dont les usages pourraient être multiples, comme permettre à la fois de réserver et d'accéder à sa chambre d'hôtel sans jamais rencontrer personne sauf en cas de besoin. La belle histoire continue. 

 A San Francisco, du 12 au 20 septembre, la start-up luxembourgeoise sera au côté de dix-sept autres prometteuses start-ups européennes pour le «Startup Europe comes to Sillicon Valley», soutenu par Luxinnovation et Luxembourg4Business.


Lesen Sie mehr zu diesem Thema

Rencontre avec Lambert Schlechter : "J'ai atteint une forme de sagesse"
Il y a un avant et un après 18 avril 2015 pour Lambert Schlechter. Ce jour-là, sa maison-bibliothèque de Eschweiler est partie en fumée, avec les milliers de livres et de 
carnets de notes qu'elle contenait. Ce drame 
a paradoxalement donné un nouvel élan à l'écrivain qui fête ses 75 ans.
30.11.2016 Luxembourg, Wellenstein, Buchautor, Schriftsteller, Lambert Schlechter, Bücher, livres photo Anouk Antony
La stratégie d'Oettinger: La naissance d'un cloud européen
Le commissaire européen à l'Economie numérique, Günther Oettinger, présente ce mardi son nouveau plan de bataille pour faire entrer l'industrie européen dans le futur. Avec un point de départ: un cloud européen. Et des dizaines d'initiatives.
FILES - Picture taken on July 19, 2011 shows EU commisioner Guenther Oettinger during a press conference at the EU headquarters in Brussels. Germany's EU commissioner Oettinger  warned on November 30, 2014 that France had only won a reprieve against sanctions over its bloated budget and that failure to implement reforms could still trigger penalties.  AFP PHOTO / JOHN THYS
Datacenters: Etix, les rois du nouveau pétrole
Attention, ces Chtis sont dangereux: les deux Lillois Charles-Antoine Beyney et Antoine Boniface ont à peine 30 ans et déjà levé 15 millions d'euros. Leur start-up, Etix Everywhere, créée en janvier 2012 à Luxembourg pour se débarrasser des lourdeurs administratives françaises, trouve sa clientèle dans le monde des petits datacenters.
Le cofondateur d'Etix Everywhere, Antoine Boniface, s'attend à au moins de nouvelles années de croissance folle. Photo: Guy Wolff.