Wählen Sie Ihre Nachrichten​

"Construire des ponts"
Johnny Brebels est Directeur Company Relations and Support au sein de Luxinnovation.

"Construire des ponts"

Luxinnovation
Johnny Brebels est Directeur Company Relations and Support au sein de Luxinnovation.
Wirtschaft 5 Min. 10.05.2019

"Construire des ponts"

Nadia DI PILLO
Nadia DI PILLO
Lancée au début des années 2000, la politique des clusters est-elle encore viable aujourd'hui? Johnny Brebels, Directeur Company Relations and Support au sein de Luxinnovation, donne des éléments de réponse.

Au Luxembourg, la politique économique visant à renforcer la capacité d'innovation des entreprises s'appuie fortement sur la logique des clusters. Plus de quinze ans après, cette méthode est-elle efficace? Johnny Brebels, Directeur Company Relations and Support au sein de Luxinnovation, donne des éléments de réponse.

En quoi consiste exactement votre fonction au sein de Luxinnovation?

En tant que Directeur Company Relations and Support, je dirige le département qui accompagne les entreprises de toutes tailles déjà établies au Luxembourg. Cela recouvre la Cluster Initiative, le service SME Performance, les «Flagship projects» et la coordination du Luxembourg Digital Innovation Hub.

Combien de clusters sont actuellement gérés par Luxinnovation?

Il y en a sept: AutoMobility, BioHealth, Creative Industries, EcoInnovation, ICT, Materials & Manufacturing et Wood.

Depuis sa mise en œuvre en 2002, le programme de promotion des clusters a abouti à la naissance de onze clusters qui bénéficient du soutien de l'État. Quel bilan peut-on tirer aujourd'hui de ce déploiement?

Luxinnovation en gère sept sur onze. Le huitième (Space) est désormais intégré au sein de l'agence spatiale, dont Luxinnovation est partenaire. Les trois autres clusters –Cluster4Logistics, Cluster Maritime et Cluster MICE – ne sont pas de notre ressort même si, évidemment, nous leur apportons tout notre soutien lorsque cela est nécessaire.

La Cluster Initiative est un outil parmi d'autres au service des entreprises dans leur développement. Aujourd'hui, les clusters gérés par Luxinnovation comptent plus de 1.000 entreprises membres. Ces deux dernières années, en dehors des deux nouveaux clusters (Wood et Creative Industries) qui ont généré à eux seuls près de 600 adhésions, nous avons enregistré plus de 170 nouveaux membres sur les cinq autres clusters. Cela constitue un signe plutôt concret de l'intérêt montré par les entreprises. Je précise que l'adhésion aux clusters, comme l'ensemble des services de Luxinnovation, d'ailleurs, est totalement gratuite.

Au cours de la période 2014-2016 – couverte par le contrat de performance 2014-2017 – nous avons pu constater une croissance de l'emploi des entreprises suivies par les clusters de plus de 2.500 salariés net.

Quel est l'impact de ces clusters sur le développement économique du pays?

Au cours de la période 2014-2016 – couverte par le contrat de performance 2014-2017 – nous avons pu constater une croissance de l'emploi des entreprises suivies par les clusters de plus de 2.500 salariés net. Cela correspond a une progression de plus de 200 % par rapport aux objectifs fixés.

Pour la seule année 2018, 18 entreprises accompagnées par les clusters ont bénéficié d'un financement du ministère de l'Économie au titre de la loi RDI de mai 2017 sur les activités de recherche, développement et innovation. Plus de 100 collaborations inter-entreprises ont été initiées par les clusters et plus de 200 entreprises ont bénéficié des services offerts par les clusters.


Illustration Wirtschaft, Natur, Landwirtschaft, Ecologie, Naturschutz, Holz, Baum, Bäume, Elektromast, 112 Erste Hilfe im Wald, Rettungspunkt  photo Anouk Antony
Rohstoff mit Zukunft: Holz
In Vancouver wurde eins gebaut, in Wien entsteht eins: Hochhäuser aus Holz. Als nachwachsendes Baumaterial, aber auch als Ersatz für Plastikverpackungen erlebt Holz ein Revival. In Luxemburg will das „Wood Cluster” bald konkrete Ergebnisse liefern.

Comment mesurez-vous leur efficacité?

Nous avons défini une quinzaine d'indicateurs de performance que nous mesurons année par année. Je citerai par exemple le nombre de participants aux évènements, groupes de travail, workshops etc... organisés par les clusters; le nombre de projets d'innovation initiés par le biais des clusters; l'évolution du nombre de membres; le nombre de présences dans la presse, les publications, etc; le nombre des projets accompagnés par les cluster managers qui ont bénéficié des aides étatiques ou encore le nombre de mise en relations des entreprises entre elles ou bien des entreprises avec les centres publics de recherche ou l'Université.

Quelles conditions sont nécessaires pour garantir l'efficacité et le succès de ces partenariats stratégiques?

Je citerai plusieurs niveaux d'implication. Au niveau des entreprises, il va de soi que cela commence par la volonté de collaborer, la confiance dans les partenaires potentiels et dans les thématiques communes. Cela contribue alors à atteindre un minimum de masse critique essentiel à la réussite de tout projet.

Au niveau de la gestion des projets, l'important est de bien connaître le secteur et d'être en mesure de parler le même langage que les entreprises que nous accompagnons. Nos équipes sont pluridisciplinaires, ce qui assure un large éventail de compétences pour répondre au mieux aux attentes et aux besoins de ces entreprises.

Si on se place, plus largement, au niveau de l'écosystème, un point essentiel réside dans la détection des thèmes communs selon une approche bottom-up à laquelle les entreprises sont étroitement associées. Cela permet la mise en œuvre de synergies et d'effets de levier qui font généralement en sorte que 1+1 est égal à plus que 2.

Enfin, je citerai aussi l'importance du partage des investissements, mais aussi des risques quand il s'agit de passer au stade de l'implémentation. En contrepartie, les bénéfices tirés de ces collaborations et de ces synergies sont également partagés.

Quels sont les besoins prioritaires des entreprises qui adhèrent aux clusters?

D’une manière générale, nous sommes dans une phase où, clairement, les entreprises sont à la recherche de soutien et support pour accélérer les démarches en matière de digitalisation individuelle et sectorielle, en particulier concernant le volet industrie 4.0.

La clé réside également dans la personnalisation de cet accompagnement, en veillant à répondre aux besoins réels des entreprises individuelles, dans une approche réellement centrée sur elles, plutôt que de vouloir proposer des services standard. Dans cet objectif, les clusters fonctionnent dans un écosystème de partenaires et prestataires dans lequel nous essayons de construire des ponts entre les besoins des entreprises et les solutions offertes par toute sorte de prestataires de services, qu’ils soient internes ou externes à Luxinnovation.


"Les technologies médicales en phase d'accélération"
Jean-Philippe Arié, manager du Luxembourg BioHealth Cluster chez Luxinnovation, fait le point sur un secteur porteur et en plein développement.

Popularisé dans les années 1980, le modèle du cluster est-il encore viable aujourd'hui?

Les résultats et le nombre de participants dans les activités sont une réponse concrète à cette interrogation. Nous constatons une croissance de projets et des thèmes multi-entreprises cross-sectoriels. Les entreprises sont bien conscientes que certains défis ne peuvent plus être relevés individuellement et que la collaboration, au sein des clusters, devient un choix stratégique. Ainsi nos credo "Together we are stronger" et "Companies for Companies" ne sont pas de simples slogans pour faire joli. C'est


Lesen Sie mehr zu diesem Thema

Rohstoff mit Zukunft: Holz
In Vancouver wurde eins gebaut, in Wien entsteht eins: Hochhäuser aus Holz. Als nachwachsendes Baumaterial, aber auch als Ersatz für Plastikverpackungen erlebt Holz ein Revival. In Luxemburg will das „Wood Cluster” bald konkrete Ergebnisse liefern.
Illustration Wirtschaft, Natur, Landwirtschaft, Ecologie, Naturschutz, Holz, Baum, Bäume, Elektromast, 112 Erste Hilfe im Wald, Rettungspunkt  photo Anouk Antony
La nouvelle guerre des étoiles
Les alertes se multiplient autour des hackers qui prennent le contrôle de satellites et d'engins spatiaux. Et les réactions politiques semblent très limitées. GPS, voitures autonomes, communication: tout passera pourtant par là.
Kreativfabrik dehnt sich aus
Die Kreativfabrik 1535° in Differdingen ist größer geworden. Eine zweite ehemalige Werkshalle wurde angegliedert. Ein Blick hinein zeigt, dass es dort nicht an kreativen Köpfen fehlt.
1535° Creative Hub Differdange. Die japanische Künstlerin Kumiyo arbeitet nebenbei auch an Aufträgen für die Luxemburger Post. (Foto: Alain Piron)