Wählen Sie Ihre Nachrichten​

Carlex va investir 25 millions d'euros à Grevenmacher
Wirtschaft 2 Min. 09.11.2016 Aus unserem online-Archiv
Industrie

Carlex va investir 25 millions d'euros à Grevenmacher

L'usine de Carlex à Grevenmacher emploie 504 collaborateurs.
Industrie

Carlex va investir 25 millions d'euros à Grevenmacher

L'usine de Carlex à Grevenmacher emploie 504 collaborateurs.
Chris Karaba
Wirtschaft 2 Min. 09.11.2016 Aus unserem online-Archiv
Industrie

Carlex va investir 25 millions d'euros à Grevenmacher

Nadia DI PILLO
Nadia DI PILLO
Le fabricant de produits de verre automobile a annoncé mercredi qu'il allait investir 25 millions d'euros sur son site de Grevenmacher pour construire une nouvelle ligne de production.

(ndp) - Le fabricant de produits de verre automobile Carlex Luxembourg a annoncé mercredi qu'il allait investir 25 millions d'euros à Grevenmacher pour construire une nouvelle ligne de production de pare-brise.

Cette annonce intervient grâce à l'accord que le groupe vient de signer avec le ministère de l'Economie qui apporte une aide financière en faveur des économies d'énergie à hauteur de 9%. "Cette modernisation est importante, non seulement parce qu'elle confirme la confiance des responsables du groupe dans le site luxembourgeois, mais aussi parce qu'elle s'inscrit parfaitement dans le débat luxembourgeois sur la croissance", a déclaré Etienne Schneider.

"Le Luxembourg aura toujours besoin de croissance économique dans les années à venir. Et nous sommes tous d'accord pour dire que ce mode de croissance devra être soutenable à long terme. Dans ce cas précis, l'investissement s'inscrit parfaitement dans cette direction. Grâce à cette modernisation, l'entreprise devient non seulement plus compétitive, mais elle réduit également sa consommation d'énergie de 27%."

Moderniser pour rester compétitif

Si le nouveau projet permet des économies d'énergie,  il vise en premier lieu "à satisfaire de manière encore plus efficace les exigences accrues des acheteurs de l'industrie automobile, c'est-à-dire des fabricants et fournisseurs automobiles", a expliqué Albert Franck, plant manager de Carlex Luxembourg. Il faut dire que le fabricant compte des clients prestigieux sur le marché du haut de gamme, comme Volkswagen, BMW, Mercedes, Porsche, Audi, Lamborghini, Bentley ou encore Jaguar pour n'en citer que quelques-uns.

Certes, la modernisation du site ne va pas créer de nouveaux emplois, "mais elle nous permet d'acquérir une nouvelle technologie à forte valeur ajoutée avec laquelle nous pouvons répondre aux attentes accrues des fabricants automobiles".

Américain d'abord, japonais ensuite

Les dernières modernisations dataient de plusieurs années déjà. L'usine construite au début des années 1990 avait été élargie en 2001 et en 2004 par de nouveaux équipements pour le revêtement du verre et, en 2003, par une installation de trempage du verre. En 2014, Carlex avait racheté le site luxembourgeois au fabricant américain Guardian.

 "Deux ans seulement après l'arrivée d'un nouveau propriétaire, nous sommes ravis d'avoir pu convaincre les dirigeants japonais de Central Glass de mettre à nouveau de l'argent à disposition pour assurer la pérennité du site luxembourgeois sur le long terme", a souligné Albert Franck.

Carlex Luxembourg fait partie du groupe Central Glass, qui a son siège à Tokyo. Le groupe est un fabricant de produits chimiques et de verre actif au monde entier. Le secteur du verre automobile du groupe opère sous le nom de Central Glass en Asie et sous le nom de Carlex en Amérique du Nord et en Europe. Carlex dispose aujourd'hui de six usines de production de verre automobile à travers le monde.

La mise en service de la nouvelle installation à Grevenmacher, qui occupera 3.400 mètres carrés additionnels dans l'entreprise, est prévue pour février 2018.



Lesen Sie mehr zu diesem Thema

La House of Training, l’organisme de formation de la Chambre de Commerce vient de présenter une nouvelle série de formations professionnelles continues qui s’adressent aux cuisiniers, serveurs et barmen désirant progresser dans leur métier.
Horeca
Pierre Gramegna annonce dans un tweet la nomination de l'entrepreneur britannique Nasir Zubairi au poste de CEO de la LHoFT (Luxembourg House of Financial Technology).
«Troisième révolution industrielle»
Exercice de pédagogie et d'explication pour Etienne Schneider. Le ministre de l'Economie invite à une séance d'information sur la «troisième révolution industrielle». L'économiste Lionel Fontagné, connu pour son rapport de 2004, y voit un moyen pour favoriser une prise de conscience.
Jeremy Rifkin présentera son rapport sur un nouveau modèle économique en septembre 2016.
A Antalya, les dirigeants des principales puissances économiques ont fait de la lutte contre le financement du terrorisme l'un de leurs principaux axes de travail. Au Luxembourg, les signalements en la matière se multiplient.
Après l'émotion provoquée par les attentats, les dirigeants du G20 (Jean-Claude Juncker serre ici le commissaire Pierre Moscovici dans ses bras) sont passés à l'action ce lundi.
L'European Space Expo au Knuedler
L'European Space Expo a déjà fait le bonheur de 900.000 Européens en trois ans dans 29 villes. Elle a atterri au Knuedler pour dix jours. Bornes interactives, conférences, satellites en modèle réduit. Une belle occasion (gratuite) de tout comprendre du satellite.
Cérémonie de lanccement de la ''European Space Expo'' visite spéciale presse. Foto:Gerry Huberty