Wählen Sie Ihre Nachrichten​

Audi certifie au SNCH: Le scandale Volkswagen passerait-il par Luxembourg?
Wirtschaft 3 Min. 09.11.2015 Aus unserem online-Archiv

Audi certifie au SNCH: Le scandale Volkswagen passerait-il par Luxembourg?

Audi serait passé par la SNCH pour homologuer ses voitures en termes d'émissions de CO2

Audi certifie au SNCH: Le scandale Volkswagen passerait-il par Luxembourg?

Audi serait passé par la SNCH pour homologuer ses voitures en termes d'émissions de CO2
REUTERS
Wirtschaft 3 Min. 09.11.2015 Aus unserem online-Archiv

Audi certifie au SNCH: Le scandale Volkswagen passerait-il par Luxembourg?

Les certifications des émissions de CO2 des Audi concernées par le scandale Volkswagen auraient été obtenues auprès de la SNCH au Luxembourg. Ce qui ne signifie pas qu'elle ait quelque chose à se reprocher. Explications.

par Thierry Labro

A quoi servent les tests d'homologation ou de certification? Ou comment leurs résultats ont-ils été contournés dans le scandale qui agite le groupe Volkswagen depuis un mois? Les deux questions vont forcément se poser après les déclarations du ministre allemand des Transports, Alexander Dobrindt, samedi, au quotidien Bild, dans lequel il annonce élargir les contrôles à d'autres constructeurs. 

Selon le Frankfürter Allgemeine Zeitung de samedi, Volkwagen a indiqué avoir fait réaliser des tests d'émission de CO2, pour ses nouveaux modèles, par Tüv Nord, tandis que Skoda s'est adressée à Tüv Sud et au KBA, le Kraftfahrt-Bundesamt (l'autorité fédérale des transports). Les deux sociétés Tüv ont reconnu dimanche avoir réalisé les tests des deux constructeurs, ajoutant ne pas y avoir trouvé de preuve de manipulation. 

Selon le FAZ, deux autres marques du groupe, Audi et Seat, se sont adressées à des organismes «étrangers» – non allemands – pour réaliser leurs tests. Seat à deux sociétés espagnoles et Audi... à la Société nationale de certification et d'homologation (SNCH) au Luxembourg. 

Sous le contrôle de l'Etat

La sàrl a été créée conjointement par la Société nationale de contrôle technique (SNCT), devenue SNCA en 2012 – elle-même détenue par l'Etat pour 375 de ses 500 parts, par la BCEE pour 100 et par la Fégarlux pour 22 – et l'Etat luxembourgeois, en 1987, est détenue depuis l'augmentation de capital de 2002 aux sept huitièmes par la SNCA. Une manière pour l'Etat de garder le contrôle sur la certification et d'éviter la pression des industriels. 

Le président de son conseil d'administration, le commissaire de gouvernement Paul Schmit, a démissionné en juin dernier, avant d'être remplacé par Josiane Pauly, conseillère de gouvernement première classe au ministère des Transports. 

Que la SNCH soit citée dans le dossier ne veut pas dire qu'elle ait quelque chose à se reprocher, puisqu'on ignore encore pour l'instant comment les valeurs de référence ont été fixées par les constructeurs. 

76 pages pour tout savoir

Sur son site internet, la SNCH offre «Un guide CO2» de 76 pages mis à jour en 2014 et dont l'objectif est de répondre aux questions des consommateurs sur le sujet. En cinq parties, le guide renseigne sur les mesures prises par la Commission européenne, sur l'effet de serre, sur la manière de réduire les émissions de CO2 des véhicules routiers et sur le top 10 des véhicules les moins polluants. 

Il se termine par un catalogue de toutes les valeurs enregistrées par modèle. Dont Audi à 367 reprises. Si onze millions de véhicules sont concernés par la première partie du scandale, aux émission de NOx, il n'y a «que» 800.000 véhicules concernés par celui du CO2. Dont des Audi A1 (dix références dans le guide) et A3 (40), produites entre 2013 et 2015. 

Des ingénieurs sous pression

Cette deuxième partie du scandale aurait été révélée par un ingénieur du département de recherche et de développement de Volkswagen à Wolfsbourg, selon le Bild Am Sonntag. Les ingénieurs se sont dit prisonniers des annonces faites par l'ex-p.-d.g. du groupe, Martin Winterkorn, au salon automobile de Genève de 2012: il s'était alors engagé à réduire de 30% les émissions de CO2 de ses véhicules pour l'année 2015. 

D'autres employés auraient reconnu avoir truqué les tests de consommation d'essence en mélangeant du diesel et de l'huile de moteur et en augmentant la pression des pneus pour réduire la consommation. 

Un porte-parole du groupe a refusé de commenter les informations du quotidien allemand.


Lesen Sie mehr zu diesem Thema

Cabarenert à neimënster : Rire à l’âge de la terreur
Le contexte politique actuel ne prête guère à rire. Pourtant, le public a besoin, de cette soupape libératrice qu’est l’humour. La nouvelle édition du Cabarenert «Réckbléck an d’Zukunft», s’en prennent à ce qui ne va pas dans le petit microcosme luxembourgeois.
VW-Skandal: Belgischer VW-Importeur stoppt Verkauf
Im Fall der falschen CO2-Werte bei VW-Modellen verzichtet D'Ieteren Auto zeitweise auf den Verkauf der betroffenen Modelle - ein Viertel des Volkswagen-Angebots in Belgien. In Luxemburg wartet man weitere Informationen ab.
Volkswagen steckt tief in einer Vertrauenskrise.
SNCA-Verwaltungsrat: Josiane Pauly folgt auf Paul Schmit
Paul Schmit, 36 Jahre Mitglied und Präsident des Verwaltungsrats der "Société nationale de Circulation automobile" (SNCA), verzichtet nun auf die Fortsetzung seines Mandats. Seine Nachfolgerin wird Josiane Pauly, Erste Regierungsrätin im Nachhaltigkeitsministerium.
SNCA, SNCT, SNCH: Paul Schmit war langjähriger Verwaltungsratspräsident der drei Gesellschaften für technische Fahrzeugkontrolle und Anmeldung.
La chimie du non
Nul besoin de recourir aux lumières de l’Académie pour éclairer les évidences – ce d’autant moins que les Seigneurs de l’Intelligence se trompent souvent parce qu’ils sont en porte à faux avec la pensée profonde du peuple.