Wählen Sie Ihre Nachrichten​

Acheteur des 13% des parts de Luxair à l'Etat: Qui se cache derrière Delfin?
Wirtschaft 4 Min. 14.12.2015 Aus unserem online-Archiv

Acheteur des 13% des parts de Luxair à l'Etat: Qui se cache derrière Delfin?

Leonardo Del Vecchio prépare l'avenir de son entreprise.

Acheteur des 13% des parts de Luxair à l'Etat: Qui se cache derrière Delfin?

Leonardo Del Vecchio prépare l'avenir de son entreprise.
Photo: Luxottica
Wirtschaft 4 Min. 14.12.2015 Aus unserem online-Archiv

Acheteur des 13% des parts de Luxair à l'Etat: Qui se cache derrière Delfin?

Orphelin de père, Leonardo Del Vecchio s’est construit seul, depuis 1961, à partir d’une petite usine de lunettes de Vénétie. Il est aujourd’hui à la tête de la plus grosse fortune d’Italie, étant propriétaire de Ray Ban ou Oakley, par exemple. Delfin, installée au Luxembourg depuis 2006, est l’outil de contrôle de son empire.

par Thierry Labro

Longtemps, ce grand-père pas comme les autres, résident de Monte-Carlo, a eu le brushing désordonné et le bronzage parfait des playboys italiens. Mais depuis deux ans, le “Golden Papy”, déjà âgé de 80 ans, prépare l’avenir de son empire. Mariée quatre fois dont deux fois avec son épouse actuelle Nicoletta Zampillo, et père de six enfants, la première fortune d’Italie avec plus de 22 milliards de dollars selon le magazine Forbes, n’a pas réussi à installer un dauphin pour lui succéder.

Du coup, tout se négocie à l’abri des regards. Il y a un an, il a ainsi déboursé 162 millions d’euros pour acquérir 25 % des parts de Delfin où il a 100% des droits de vote afin de préparer son épouse, souvent présentée comme celle qui dirige véritablement l’empire, à hériter dans le respect des règles italiennes. 

Ses six enfants ont vu leurs parts diminuer de 16,4% à 12,5%. Son héritier, Claudio, à la tête de Brooks Brothers aux Etats-Unis, a dans la foulée cédé la totalité de ses parts à une holding dans le Delaware, où la fiscalité est extrêmement avantageuse pour les sociétés.

Un portefeuille solide et varié

Depuis Luxottica, sa première société créée à l’âge de 25 ans, avec laquelle il possède les marques de lunettes, Sunglass Hut, LensCrafters, Ray-Ban and Oakley, il a progressivement diversifié ses participations. Aujourd’hui, il est l’actionnaire principal de la Foncière des régions (28%), il fait partie des actionnaires principaux de l’assureur italien Generalii (3,18% des parts). Dans son portefeuille, qui pèse vingt milliards d’euros chez Delfin, on trouve de tout, surtout du luxe est des services financiers. Il n’y a par exemple pas de marque de vêtements de luxe qui ne lui commande pas ses lunettes de soleil.  

“Mais c’est la première fois que la société investit dans une compagnie aérienne”, a sobrement commenté son représentant, lundi matin, à la conférence de presse organisée par le ministre des Transports, François Bausch. “Voyez cela comme un petit pas qui manifeste notre intérêt de nous installer durablement au Luxembourg, d’y conforter notre présence”, a indiqué Giovanni Giallombardo, qui n'a pas voulu, pas plus que le ministre, évoquer le montant de la transaction. “Le pays est triple A, stable politiquement et économiquement. Et cela rassure les grandes fortunes qui sont de plus en plus nombreuses à venir ou revenir au Luxembourg”, assure-t-il.

Le représentant de Delfin, Giovanni Giallombardo, au coté du ministre des Transports, François Bausch
Le représentant de Delfin, Giovanni Giallombardo, au coté du ministre des Transports, François Bausch
Foto: Thierry Labro

Les autres Italiens sont partis... ou presque

Cette décision a déjà été confortée en 2013 par la création à Luxembourg d’une autre société Delfin Finance, dont le coeur d’activité est exactement identique à la première et dont la première possède toutes les parts. Dans les grandes familles italiennes, les Del Vecchio sont parmi les seuls à être restés au Luxembourg, malgré la fin du secret bancaire et l’échange automatique. Le groupe Prada a ainsi accepté une amende de 400 millions d’euros du fisc italien avant de réorganiser complètement sa structure. Old Town (Agnelli) et  Ferrero (qui produit le Nutella) ont aussi commencé à revoir leur organisation et leurs localisations.

M. Del Vecchio a lui-même déjà dû mettre la main au porte-monnaie à deux reprises pour calmer le fisc italien. Il y a un an, il aurait payé près de 150 millions d’euros pour des dividendes venus du Luxembourg. Et selon Il Giornale, il aurait aussi payé 300 millions d’euros au moment du transfert de Delfin, créée en réalité en Allemagne et transférée en 2006.

Et si hier, le ministre et son interlocuteur ont voulu rassurer et indiquer que cet investissement s’inscrivait dans la durée, l’investisseur pariant sur cinq à six années avant de commencer à tirer les fruits de son argent, d’autres évoquent que le patriarche a confié à la star du barreau de Milan, Sergio Erede, le soin de revisiter les statuts de ses sociétés au Luxembourg.

Quand on a un portefeuille de plus de 20 milliards d'euros et des participations dans de tels groupes, à quoi bon investir quelques millions dans Luxair? Le mystère reste entier à moins de considérer que cela ne permette à l'Etat de ne pas prolonger le portage, ce que Bruxelles n'apprécie guère. Parce qu'on ne voit guère la dimension stratégique de cet investisseur, contrairement à ce que le ministre a toujours défendu.

Pour aller plus loin

Sur le départ des familles italiennes du Luxembourg

Sur la famille Del Vecchio


Lesen Sie mehr zu diesem Thema

EDITORIAL : Le Brexit malgré nous
Jeudi prochain, vautrés sur le canapé, nous nous remettrons tant bien que mal des excès de notre veillée festive. Nous fixerons l'écran avec une affligeante passivité et le référendum britannique s'invitera dans notre salon.
Luftfahrt: Delfin wird Luxair-Miteigner
Nachdem sich die Lufthansa von ihrem Luxair-Aktienpaket getrennt hat, wurde am Montag das Geheimnis gelüftet, wer die 13-Prozent-Beteiligung übernimmt. Dahinter steht ein Multi-Milliardär aus Italien.
Luftfahrt: Luxair hat neuen Partner
Luxair hat einen Übernahmekandidaten für 13 Prozent ihrer Anteile gefunden. Am Montag soll das Parlament über weitere Details informiert werden.
Ein neuer partner für Luxair ist gefunden. Am Montag sollen weitere Details bekannt gegeben werden.
Vox populi, vox dei
Les résultats du référendum sont tombés et avec une majorité écrasante que nul n’aurait pu soupçonner notre peuple a, répondu «non» aux trois questions initiées par la coalition de gauche au pouvoir.
Referendum, Bettel, Nationalkongress du DP, a Luxembourg, le 10 Mai 2015. Photo: Chris Karaba