Wählen Sie Ihre Nachrichten​

21 start-up luxembourgeoises font leur trip à Vegas
Wirtschaft 9 Min. 08.01.2020

21 start-up luxembourgeoises font leur trip à Vegas

Visiteurs devant un panneau des téléviseurs LG OLED incurvés.

21 start-up luxembourgeoises font leur trip à Vegas

Visiteurs devant un panneau des téléviseurs LG OLED incurvés.
Photo: AFP
Wirtschaft 9 Min. 08.01.2020

21 start-up luxembourgeoises font leur trip à Vegas

Marc AUXENFANTS
Marc AUXENFANTS
Les jeunes pousses, qui participent jusqu'à vendredi au Consumer Electronic Show de la capitale du Nevada, comptent bien décrocher des financements et acquérir de nouveaux clients.

Pour la troisième année consécutive, le Grand-Duché bat pavillon au Consumer Electronic Show. Organisé à Las Vegas du 7 au 10 janvier, l'événement est considéré comme le plus important au monde, en matière d'innovation technologique et électronique grand public

21 start-up luxembourgeoises y participent, aux côtés des quelque 1.200 jeunes pousses issues d'une quarantaine de pays, toutes réunies dans l'Eureka Park du salon. 

Portrait de groupe (21 start-up luxembourgeoises) avec dame(Elodie Trojanowski, de Luxfactory,  en avant-plan)
Portrait de groupe (21 start-up luxembourgeoises) avec dame(Elodie Trojanowski, de Luxfactory, en avant-plan)
Photo: Luxfactory

Luxfactory est à l'origine de l'initiative du Pavillon Luxembourgeois, qui s'affiche sur 100m2 d'exposition. 


Wirtschaft. Les Luxembourgeois à Las Vegas. ITV Jerome Grandidier. Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
Start-up: ce qui manque au Luxembourg
Alors que le Consumer Electronic Show commence à Las Vegas pour 16 start-up luxembourgeoises, les dirigeants de Luxfactory invitent à la création d'un avantage fiscal et d'un fonds d'investissement de 150 millions d'euros.

Visibilité, financement, clients

Pour cette édition 2020, le conseiller économique, partenaire d'innovation et incubateur, pour les start-up, PME et grandes entreprises, emmène dans son sillage une centaine de personnes, investisseurs, start-upers, Luxinnovation ainsi que le Centre interdisciplinaire pour la sécurité, la fiabilité et la confiance (SnT). La Chambre de Commerce du Luxembourg a elle apporté son soutien financier au projet. 

Durant cette virée dans le Nevada, les fondateurs de start-up espèrent décrocher des financements, signer des partenariats et acquérir de nouveaux clients internationaux.

Le voyage n'est toutefois pas une partie de plaisir: dès 7h00 du matin (heure locale), les jeunes pousses doivent en effet se soumettre à une séance de pitch, durant laquelle elles résument très sommairement et en quelque minutes, leur projet d'affaires, dans l'espoir d'éveiller l'intérêt des décideurs économiques composant le jury

Les start-up ne sont pas lâchées dans la nature.

Elodie Trojanowski (Luxfactory)

Programme marathon 

Durant les horaires d'ouverture du salon, les chefs de ces entreprises en démarrage prennent alors part à des visites sectorielles, à la rencontre des professionnels – déjà bien établis ou en herbe – de chaque branche. 


blockchain
Blockchain, une technologie incontournable
Fabrice Croiseaux, président du Conseil d'administration de l'association Infrachain, fait le point sur la situation de la blockchain (technologie de stockage d'informations transparente, sécurisée et fonctionnant sans organe central de contrôle) au Luxembourg.

 Puis dès la fermeture des portes, un afterwork cocktail, organisé à tour de rôle par les pays exposants, réunit jusqu'à plus de 1.000 personnes, à des fins de networking. 

Un programme marathon, que justifie Elodie Trojanowski, la CEO et cofondatrice de Luxfactory: «Les start-up ne sont pas lâchées dans la nature: nous essayons de maximiser leur séjour, en créant un lien entre elles et l'écosystème de l'innovation technologique, et en générant une médiatisation forte au contact des 6.500 journalistes réunis à Las Vegas,» précise-t-elle. 

Pour faire partie des élues, les jeunes entreprises luxembourgeoises ont dû tout d'abord passer le cap des sélections nationales, organisées par Luxfactory et la Chambre de Commerce. 

Impressions et couac 

Sur les 25 candidates, seules 21 ont été retenues. Leur dossier a ensuite été envoyé aux organisateurs de la CES, pour validation. Une fois sur place, elles ont dû débourser 5.500 euros pour un stand

La moitié de la somme est cependant remboursée sous conditions d’éligibilité, par l'Office du Ducroire, un établissement public qui soutient les entreprises dans leur développement à l'international. Les billets d'avion et les nuits d'hôtel restent eux à la charge des jeunes pousses. 

Nous sommes au CES comme dans un rêve éveillé. Et nos rencontres font évoluer notre vision de start-up et de projet d’affaires.

Charlotte Ripetti (Mysardines.com)

Charlotte Ripetti, fondatrice et CEO de Mysardines.com, a rejoint le CES2020 avec la ferme intention de lancer sa souscription et de récolter des fonds. Elle compte également dénicher des sociétés dont les produits de luxe pourraient être tokénisés, pour être ensuite échangés


Wirtschaft - Start-up MySardines - Foto: Pierre Matgé/Luxemburger Wort
Une devise sauce poisson
La start-up MySardines.com propose une cryptomonnaie basée sur des boîtes de sardines.

«Nous sommes au CES comme dans un rêve éveillé. Et nos rencontres font évoluer notre vision de start-up et de projet d’affaires,» explique-t-elle. 



Etre présent au CES c’est jouer dans la cour des grands.

Giovanni Patri (Phoenici)

Giovanni Patri (Phoenici) y présente lui sa toute nouvelle interface destinée à s’enregistrer et surtout à commander des certificats directement à partir de la plate-forme du site. «Etre présent au CES, c’est jouer dans la cour des grands,» se réjouit le fondateur de la start-up Fintech. Nous en avons profité pour y annoncer l'ouverture de notre nouveau bureau de New York, prévue pour début 2020.» 

On fait un bond dans le temps.

Ilana Devillers (F4All)

Ilana Devillers (F4All) est elle venue  pour repérer ce qui se passe sur le marché américain en termes d’écologie et trouver des niches de développement dans un domaine où le pays accuse un fort retard

Elle se dit très impressionnée par le salon, par la qualité des start-up du monde entier et des stands, ainsi que par le degré des innovations présentées sur le site. «On fait un bond dans le temps». 

Elle regrette toutefois le manque de professionnalisme des organisateurs du Village francophone, avec comme couac dès le premier jour, un pitch prévu pour 6 heures 30 du matin, annulé trois heures plus tard, pour cause de bug.



Lesen Sie mehr zu diesem Thema

Blockchain, une technologie incontournable
Fabrice Croiseaux, président du Conseil d'administration de l'association Infrachain, fait le point sur la situation de la blockchain (technologie de stockage d'informations transparente, sécurisée et fonctionnant sans organe central de contrôle) au Luxembourg.
blockchain
Start-up: ce qui manque au Luxembourg
Alors que le Consumer Electronic Show commence à Las Vegas pour 16 start-up luxembourgeoises, les dirigeants de Luxfactory invitent à la création d'un avantage fiscal et d'un fonds d'investissement de 150 millions d'euros.
Wirtschaft. Les Luxembourgeois à Las Vegas. ITV Jerome Grandidier. Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
Lust auf noch mehr Wort?
Lust auf noch mehr Wort?
7 Tage gratis testen
E-Mail-Adresse eingeben und alle Inhalte auf wort.lu lesen.
Fast fertig...
Um die Anmeldung abzuschließen, klicken Sie bitte auf den Link in der E-Mail, die wir Ihnen gerade gesendet haben.