Wählen Sie Ihre Nachrichten​

2018, année de la HOST: Gros plan sur la maison des start-ups
Wirtschaft 4 Min. 08.01.2018
Exklusiv für Abonnenten

2018, année de la HOST: Gros plan sur la maison des start-ups

La HOST, disent le directeur de la Chambre de Commerce Carlo Thelen et la directrice générale de la House of start-ups Karin Schingten, doit offrir tout ce que les entrepreneurs du numérique doivent avoir

2018, année de la HOST: Gros plan sur la maison des start-ups

La HOST, disent le directeur de la Chambre de Commerce Carlo Thelen et la directrice générale de la House of start-ups Karin Schingten, doit offrir tout ce que les entrepreneurs du numérique doivent avoir
Anouk Antony
Wirtschaft 4 Min. 08.01.2018
Exklusiv für Abonnenten

2018, année de la HOST: Gros plan sur la maison des start-ups

Thierry LABRO
Thierry LABRO
Au moment où huit start-ups luxembourgeoises sont parties au Consumer Electronic Show de Las Vegas, visite virtuelle de la future House of start-ups qui continue à se mettre en place.

par Thierry Labro

«We HOST 2 innovate». Le slogan est efficace. Karin Schintgen est bien aux manettes de la House of Start-ups, la HOST comme il faudra appeler cette grande maison des start-ups pour être «fashion». 

Les agitateurs d'idées auront à Bonnevoie un écosystème entièrement pensé pour eux afin de leur permettre de développer leurs projets dans des conditions idéales. 

En ce début décembre, l'ex-responsable du LuxFuturLab de la BGL-BNP Paribas, est à peine partie à la retraite qu'elle a aussitôt repris du service ...

Sofort weiterlesen
Geben Sie einfach Ihre E-Mail Adresse ein und lesen Sie den vollständigen Artikel.

Lesen Sie mehr zu diesem Thema

Editorial: L'adversité pour créer
Le vaisseau amiral de l'entrepreneuriat luxembourgeois, la House of Start-ups, sera inaugurée cette année. Un "must have" qui rappelle que le confort mène parfois à l'inaction.
Paypal & Co.: Neue Konkurrenz für Banken
Verbraucher dürfte es freuen: Sie werden künftig deutlich einfacher Zahlungsdienste und Onlinebankingangebote nutzen können – unabhängig von ihrer Bank. Für klassische Finanzinstitute bedeutet das eine große Herausforderung.
Künftig werden Zahlungen online nicht mehr unbedingt von einer Kreditkarte abhängen.