Promotion d'Honneur

Teddy Da Silva (FCM): «Mamer est le tournant de notre saison»

Teddy Da Silva et ses partenaires mondercangeois sont conscients de l'importance du duel contre Mamer mais vont l'aborder sans pression.
Photo privée

Numéro 1 dans les buts du FC Mondercange (10e, 24 points) depuis le début de ce mois de mars, Teddy Da Silva (21 ans) est tendu comme ses partenaires vers un seul objectif: le maintien en Promotion d'Honneur. Le match de ce samedi, comptant pour la 22e journée, face au FC Mamer 32 (12e, 21 pts), s'annonce capital. «C'est le tournant de notre saison», annonce-t-il. 

Propos recueillis par Didier Hiégel

  • Teddy, Angelo Fiorucci vous fait confiance depuis son arrivée sur le banc de Mondercange. Vous avez succédé à Valentin Roulez dans les buts mais on vous connaît peu. Quel est votre parcours?

Avant d'évoluer à Mondercange, j'ai joué sous les couleurs de Trémery puis d'Amnéville. Je cherchais à gagner du temps de jeu puisqu'à Amnéville j'étais numéro 2 derrière Yannick Suzanne (aujourd'hui à Hesperange), et j'avais aussi envie d'évoluer au Luxembourg. Je suis arrivé à Mondercange, en juillet 2015, suite aux recommandations de certains joueurs. J'ai effectué un test que Jacques Muller a trouvé positif et comme je travaille à Pontpierre, toutes les conditions étaient réunies pour que je signe.

  • Vous êtes titulaire depuis peu. Comment avez-vous géré votre rôle de doublure alors que vous aviez justement changé de club pour jouer davantage?

La situation d'un gardien n°2 est assez difficile car il faut toujours rester concentré, travailler sérieusement, pour pallier à toutes éventualités comme une blessure du titulaire du poste. Quand on est appelé à jouer, il ne faut pas se rater. Dans l'ensemble, mis à part certains moments où je me suis senti un peu «abandonné», je n'ai pas souffert de la situation. Mais ça me fait plaisir de jouer aujourd'hui. J'ai débuté dans les buts juste avant l'arrivée d'Angelo Fiorucci (le 21 mars). C'est Philou (Lebresne) qui avait pris l'équipe en main après le départ de Jacques Muller et quand le nouveau coach est arrivé il n'a pas voulu changer même s'il a donné la possibilité à Valentin (Roulez) de se montrer. Je joue mais je dois confirmer. Rien n'est garanti.

  • Mondercange a relevé la tête et pris neuf points sur douze depuis le départ de Jacques Muller. Qu'est-ce qui a changé?

Angelo Fiorucci s'implique énormément. Il est peut-être plus proche des joueurs et donne sa chance à tous. Nous avons aussi la chance d'avoir Philou (Lebresne) au sein du groupe, il nous pousse vraiment. Mais quand je parle du coach, je n'oublie pas son adjoint (Domenico Micarelli), ils forment un excellent duo. Comme ils ont pris le groupe en cours de route, ils se sont adaptés à nous, à nos qualités... mais aussi à nos défauts.

  • Ce samedi (18h30) vous ouvrez le bal de la 22e journée contre Mamer. Comment appréhendez-vous cette rencontre?

Il ne faut pas qu'on se loupe sur ce match-là. C'est clairement le tournant de notre saison, face à un adversaire qui est à notre portée et que nous pouvons mettre à six points en cas de victoire. Nous sommes confiants, mais malheureusement nous devrons composer sans plusieurs éléments expérimentés qui seront absents pour l'occasion (Lebresne, Zydko et Piskor). Ce rendez-vous est d'autant plus important que nous allons finir le championnat avec de sérieux clients: l'US Esch, Etzella, Hostert et le Swift. A nous de faire en sorte de nous mettre à l'abri dès ce week-end.

  • Ressentez-vous une pression supplémentaire avant ce duel?

Personnellement non. Je pense qu'il en est ainsi pour mes partenaires.

  • Ce week-end sera aussi marqué par les matches qui vont opposer l'US Esch à Rodange et Wiltz à Hostert. Quelles sont les formations qui vous ont le plus impressionné cette saison?

Sans conteste l'US Esch. Ce qu'ils réalisent en tant que promu est assez extraordinaire. C'est une équipe très technique et costaude. La preuve, ils sont encore en course en Coupe de Luxembourg. Derrière eux, il n'y a pas vraiment d'équipes qui sortent du lot... si peut-être Wiltz.

  • La question-piège pour conclure: qui va monter? Qui va descendre?

L'US Esch peut être championne dimanche, ou le week-end d'après contre nous. Rodange est bien parti aussi, et je vois Wiltz remonter. Pour ce qui est de la descente, Beggen et Bissen sont condamnés... tout ce que je peux dire pour la douzième place c'est que ce ne sera pas nous.

Les rencontres de la 22e journée

Samedi à 18h30:

Mondercange - Mamer

Dimanche à 16h:

Swift - Mertert-Wasserbillig

Grevenmacher - Etzella

Sandweiler - Beggen

Rodange - US Esch

Bissen - Norden 02

Wiltz - Hostert