Football / L'ivité du jour en PH

Marco de Sousa: «Montrer un autre visage»

Marco de Sousa et l'Union Titus Pétange vont en appel de leur défaite contre Hostert à Weiswampach
Photo: Wildson Alves

A 29 ans, Marco de Sousa a été nommé capitaine par Paolo Amodio. Après trois victoires de rang, le Titus Pétange a bu la tasse à Hostert (4-1). «Nous n’allions pas tout gagner», dédramatise Marco. Norden 02 ce soir et Canach dimanche sont les prochains adversaires.

Propos recueillis par Vincent Lommel

Marco, l'Union Titus Pétange est un tout nouveau club. Que pensez-vous de la mise en route?

Elle est encourageante... pour l'équipe première. Le mélange entre les anciens et les nouveaux est parfait. Paolo Amodio est un jeune entraîneur, ambitieux et qui en veut toujours plus. Tant mieux. Débuter par un neuf sur neuf (Mamer, Rodange et Rémich-Bous) ne se refuse pas. Les dirigeants sont contents. 

Terminus à Hostert dimanche: 4-1. De quoi descendre de son piédestal?

Pas du tout. Nous ne nous emballions pas après trois journées et, clairement, n'allions pas remporter tous les matches. Il y aura encore des défaites. Plus que ça, Hostert est une belle formation, certainement celle qui produit le plus beau football en Promotion.

Le Titus menait 1-0 avant de plier puis rompre. Nourrissez-vous des regrets?

Pas vraiment. La sortie sur blessure (30e minute) de l'attaquant Baier - indisponible cinq semaines - a perturbé le groupe. Ce n'est pas une excuse comme le fait d'avoir joué sur le terrain synthétique. Hostert a poussé. Nous avons pris des risques en deuxième mi-temps avec le souhait de réaliser le break. On l'a payé cash.

Baier s'ajoute aux Linn, Dzanic et Smigalovic également sur la touche. Le secteur offensif est amputé de plusieurs titulaires...

La poisse nous colle aux basques. C'est la loi du foot - Smigalovic devrait revenir sous peu. Il n'y a pas si longtemps, la force du Titus Pétange résidait dans un secteur offensif fort fourni. Il est amputé de quatre joueurs. L'effectif est pléthorique, ce n'est pas pour rien.

Il s'agit d'une semaine anglaise. Retrouver des couleurs s'impose...

Norden 02 a pris 3-0 face au Swift. Le promu voudra, lui aussi, se racheter une conduite, montrer un visage plus séduisant devant ses supporters. C'est le plus long déplacement de la saison, qui plus est en semaine. Je m'attends à un match difficile comme le sera celui contre Canach dimanche.

Il y a six points à gagner ou à perdre en cinq jours. Ressentez-vous la pression?

Le souhait est de jouer un rôle en vue au classement. Inutile de mettre la charrue avant les boeufs. Nous établirons un premier bilan dimanche prochain et un second à la trêve hivernale. Si nous pouvons titiller les favoris, nous le ferons.

A 29 ans, vous êtes le plus ancien de l'effectif. Paolo Amodio vous a nommé capitaine du navire. Est-ce une fierté?

Paolo me connaît du Progrès Niedekorn. J'ai évolué six saisons là-bas. Etre capitaine est un honneur. J'ai des responsabilités qu'il (me) faut assumer. J'incarne aussi l’image de l'UTP. 

Mise à jour de ce mercredi

19h30

Union Remich/Bous - Mondercange

Rodange - Sandweiler

Käerjéng - Erpeldange

20h

Norden - Titus/Pétange

Mamer - Swift