Sur la ligne Luxembourg-Thionville

Au moins un mort dans une collision frontale entre deux trains

Par la rédaction avec Sophie Wiessler et Christelle Brucker sur place

Près de Bettembourg, mardi matin vers 8h45, un train de marchandises en provenance de la France a percuté de plein fouet un train de voyageurs qui se trouvait à ce moment-là sur la même voie, en provenance de Luxembourg.

Une personne est décédée, deux autres sont blessées, une quatrième est recherchée. 

Vue aérienne de la collision
police grand-ducale

Un expert indépendant sera nommé

A 18h20, le Parquet de Luxembourg a fait savoir que le magistrat de permanence a tout de suite ordonné toutes les mesures conservatoires utiles dans le cadre de l'accident. "Il a par la suite saisi le juge d‘instruction près le tribunal d’arrondissement de Luxembourg et s’est rendu avec celui-ci sur les lieux de l’accident."

"Le juge d’instruction a ordonné toutes perquisitions et auditions utiles à la manifestation de la vérité et procédera notamment à la nomination d’un expert indépendant pour déterminer les circonstances exactes de l’accident." 

Peu avant 18 heures, la police a indiqué que le corps de la victime décédée avait pu être désincarcéré et que les opérations de levage allaient débuter.

L'un des trains "a franchi un signal d'arrêt"

A 14h45, les CFL se sont exprimés dans un communiqué officiel sur les circonstances de l'accident. Ils détiennent des preuves informatiques qui montrent que le train en provenance de Luxembourg ne s'est pas arrêté alors qu'il aurait dû:

"Les enregistrements du système de gestion du trafic montrent que le train voyageurs CFL TER 88807 à destination de Thionville, impliqué dans l’accident, a franchi un signal d’arrêt. Les causes du dépassement restent à être confirmées par l’enquête en cours."

Autres Galeries

Le conducteur du train de voyageurs est décédé 

Le conducteur du train de voyageurs qui circulait vers la France est décédé. Il était luxembourgeois et employé des CFL. Son corps a été extrait du train détruit vers 17 heures.

Deux personnes ont été blessées et sorties des décombres tandis qu'une quatrième victime est toujours portée disparue. Les maîtres-chiens sont à pied d'oeuvre. Un poste médical avancé est sur les lieux. 

Le contrôleur du train de voyageurs, une femme de nationalité française, a été légèrement blessée. C'est elle qui a donné l'alerte au poste de commandes de Bettembourg après l'accident.

Dès les premières minutes d'intervention des secours, elle a pu les informer du fait qu'aucune personne ne se trouvait, selon elle, dans la partie avant du train qui a été presque complètement détruite. 

En état de choc, elle a été transportée au centre hospitalier Emile Mayrisch de Esch/Alzette. Le conducteur du train de fret, français lui aussi, a été transféré dans ce même hôpital, mais son pronostic vital n'est pas engagé. Il sera surveillé dans les prochaines heures.

Aucune alerte avant le choc

Lors d'une conférence de presse organisée ce mardi à 12h30 au ministère du Développement durable et des Infrastructures, on a appris qu'aucune alerte n'avait été donnée par radio avant le choc.

Le ministre François Bausch a donné toutes les informations dont il disposait à cette heure-là face aux médias nationaux et étrangers et a salué le travail des secours.

Retrouvez tous nos reportages dans la rubrique Vidéos

Dan Kersch, ministre de l'Intérieur, a précisé que le plan "nombreuses victimes" n'avait pas été déclenché puisque "très rapidement, nous savions que le nombre de victimes serait inférieur à 10 personnes".

Les deux trains circulaient sur la même voie, d'où le choc frontal. Le train de passagers avait quitté le Luxembourg à 8h30 ce mardi matin. La première voiture du train de passagers a absorbé la majeure partie du choc et a été presque entièrement détruite.

Les deux trains vont être séparés dans les prochaines heures, à l'aide de grues amenées sur place. Ce matériel spécifique a été acquis par les CFL suite à la catastrophe ferroviaire de Zoufftgen en 2006 qui avait fait 6 morts dans des circonstances similaires et presque au même endroit. Ce matériel a accéléré considérablement le travail des pompiers et de la protection civile ce matin.

Trafic interrompu vers la France

Le trafic ferroviaire est entièrement suspendu sur la ligne 90 entre Bettembourg et Thionville pour 48 heures minimum. Les TER et les TGV empruntant cet axe vers la France sont tous supprimés. Le trafic national n'est, quant à lui, pas impacté.

Les travailleurs frontaliers venus en train ce matin et qui doivent rejoindre la France en fin de journée peuvent consulter notre article consacré aux différents moyens de rentrer vers Metz.

Le hashtag #covoitMetzLux lancé par wort.lu en juin 2016 après l'inondation du poste de Bettembourg, fonctionne à nouveau à plein régime sur Twitter pour faciliter le covoiturage des frontaliers.

Sur place, la zone entièrement bouclée

Deux journalistes de l'édition francophone de wort.lu se sont rendues sur les lieux de l'accident dès 9h20. Un hélicoptère survolait la zone, tandis que la police avait barré l'ensemble des accès routiers vers les voies ferrées. Seuls les services de secours pouvaient passer.

Les journalistes étaient regroupés en attendant l'intervention du porte-parole des CFL, Claude Strotz. Peu avant midi, la police n'avait pas encore communiqué sur la mort du conducteur luxembourgeois, on parlait alors de quatre blessés.


Des voitures de police fermaient tous les accès au lieu de l'accident et le CR161 a été fermé à la circulation. 

On voit sur cette carte le lieu exact de l'impact, à hauteur de la société Husky. On se trouve à quelques centaines de mètres à peine de la frontière avec la France.

Attention, axes barrés sur la route

Jusqu'à mercredi matin, la police prévient que la route sera barrée à la circulation pour permettre le passage d'engins vers les voies ferrées. La route de Zoufftgen sera ainsi inaccessible entre le rond-point à la sortie de Dudelange et le Krackelshaff, la zone industrielle Riedgen y compris.


Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h30.