Steve Duarte a rejoint les rangs de l‘EI

Le djihadiste luxembourgeois réagit sur Facebook

Sous le nom de "Pollo", le jeune rappeur avait sorti un album en 2011
Screenshot

Steve Duarte, alias Abu Muhadjir Al Andalousi, a réagi lundi soir sur sa page Facebook sur les nombreux articles parus ces derniers jours sur son compte. Le jeune homme originaire de Meispelt a rejoint les rangs de l’EI, non pas en tant que soldat mais pour mettre son savoir-faire au profit de la propagande de l’organisation terroriste.

L'histoire de Steve Duarte où il travaille pour « Al Furqan Media » sur la propagande de l’EI via les réseaux sociaux, notamment à l’aide de vidéos censées glorifier l’organisation terroriste. Il s’agit de productions professionnelles qui utilisent également les images chocs des décapitations…

Ce n’est donc pas vraiment une surprise de voir que Duarte réagit sur Facebook. Il a ainsi posté un commentaire lundi soir qui dit : « Les journalistes parlent de ce qu’ils ne savent pas (à propos de moi) et les commentaires des Luxembourgeois et autres parlent sans connaissance. Lavage de cerveau, faiblesse mentale, recrutement etc… Rien de tout cela n’est vrai, dire cela serait la même chose que de dire que les gens que l’Etat islamique exécute seraient innocents. On ne tue pas des innocents, ces gens sont bel et bien coupables de crime contre des innocents… »

Et Duarte de conclure qu’il a pris sa décision de rejoindre les rangs des terroristes de l’EI « la tête bien libre et la décision a été prise par moi-même, nul guru, nul lavage de cerveau et nul endoctrinement. »

La page Facebook de Duarte n’est plus accessible depuis mardi matin.

Le lieu de culte de l'Association multiculturelle de l'Ouest (AMCO) se trouve rue du Brill à Esch-sur-Alzette. Plusieurs jeunes luxembourgeois l'ont fréquenté avant de faire le voyage vers la Syrie.
Photo: Luxemburger Wort

Duarte est le sixième Luxembourgeois à avoir rejoint les rangs de l’EI. Tous sont passés par l’„Association multiculturelle de l’Ouest“ (AMCO) qui dispose d’un lieu de culte dans la rue du Brill à Esch-sur-Alzette. Dans ce contexte, le député Laurent Mosar a posé une question parlementaire pour connaître un peu mieux les agissements de cette association.