Où accoucher au Luxembourg?

Avec plus de 6000 naissances par an et quatre maternités, le Luxembourg est un pays où il fait bon être enceinte et accoucher. Wort.lu a passé en revue ces différentes maternités et vous propose de les découvrir.

Le Luxembourg compte 4 maternités
Photo: Shutterstock

Depuis la fermeture de la maternité de Wiltz en juillet 2011, le Luxembourg compte quatre maternités qui gèrent plus de 6000 naissances par an.

Pour le ministre de la Santé, Mars Di Bartolomeo, "ce nombre de materrnités suffit amplement à couvrir les besoins du pays en terme de naissances et d'accompagnement des mères et des familles et nous n'avons pas l'intention de fermer la maternité d'Ettelbrück qui accueille le Nord du pays".

En Europe, de plus en plus de pays offrent aux futures mères la possibilité de donner la vie dans des maisons de naissances, des structures douillettes non médicalisées où les femmes en bonne santé jouissant d'une grossesse normale peuvent accoucher sous la surveillance d'une sage-femme.  D'après le British Medical Journal, ces pays voient 3 à 5 % des femmes venir y accoucher. D'après Mars Di Bartolomeo, de telles structures d'accueil ne sont pas prévues au Luxembourg.

  • La Clinique Bohler

La Bohler est la première maternité du pays en termes d'accouchements, 2335 en 2011.
Photo: Guy Jallay

Le centre du pays compte deux maternités, la maternité Grande Duchesse Charlotte et la Clinique Bohler. Cette dernière est la première maternité en termes de nombre d'accouchements: en 2011, 2335 accouchements y ont été réalisés.

Elle est située sur le site de l'hôpital du Kirchberg avec lequel elle partage plusieurs ressources soignantes comme le service de néonatologie. Elle compte 32 lits en maternité, 12 lits dans le service Mother Intensive Care, 6 salles d'accouchements, 8 lits en néonatologie, 2 couveuses en maternité pour surveillance et une polyclinique de gynécologie et obstétricale.

Outre les cours prénataux traditionnels, des ateliers collectifs postnataux sont régulièrement organisés.

  • La maternité Grande Duchesse Charlotte

La maternité laissera place en juin 2015 au Centre Femme Mère Enfant.
Photo: Serge Waldbillig

La maternité Grande Duchesse Charlotte fait partie intégrante des activités du Centre Hospitalier Régional de Luxembourg, elle est la deuxième maternité du pays en termes de nombre d'accouchements: en 2011, 1863 y ont été réalisés.

Elle compte 58 lits en maternité, gynécologie Mother Intensive Care, 5 salles d'accouchement, 19 lits de néonatologie, des chambres mère-enfant. Son service de néonatologie se trouve à la Kannerklinik, dans un bâtiment voisin.

Cette maternité, qui a reçu le label "Hôpital ami des Bébés", laissera place en juin 2015 au Centre Femme Mère enfant.

  • La maternité du CHEM

La maternité du CHEM est la seule maternité du sud du pays.
Photo: Anouk Antony

Cette maternité fait partie du Centre Hospitalier Régional Emile Mayrisch, c'est la seule maternité du sud du pays depuis sa fusion avec la maternité de Dudelange en 2002 et celle de l'Hôpital Princesse Marie-Astrid de Niedercorn en 2009. Elle compte plus de 1000 accouchements par an (1224 en 2011). Elle est située sur le site d'Esch-sur-Alzette.

Elle compte 20 lits au total en maternité, 4 couveuses et 3 salles d'accouchement.

  • La maternité du CHdN-Ettelbrück

Photo: Serge Waldbillig

Seule maternité dans le nord du pays depuis la fermeture de la maternité de Wiltz en juillet 2011, la maternité d'Ettelbrück fait partie du Centre Hospitalier Régional du Nord (CHdN) et compte plus de 800 accouchements par an (803 au total en 2011: 670 à Ettelbrück et 133 à Wiltz).

Cette maternité n'a pas de consultation prénatale sage-femme systématique prévue comme c'est le cas des autres maternités, les futures mamans rencontrent une sage-femme si elles viennent faire un CTG à la maternité.

La maternité compte 18 lits au total, 4 couveuses et 4 salles d'accouchement.

Virginie Orlandi

Merci de bien vouloir noter que les commentaires publiés sur ce site sont contrôlés et validés avant leur publication par nos modérateurs. Saint-Paul Luxembourg ne saurait être tenu pour responsable des commentaires et réactions publiés par des utilisateurs des réseaux sociaux (Facebook, Twitter, etc.) portant sur un article publié sur un de ses sites.