Lorraine

Des conducteurs de trains ne veulent plus circuler au Luxembourg

Lex Kleren

(SW) - Jeudi en fin d'après-midi, la CFDT des cheminots de Lorraine annonçait sa décision, "en accord avec la direction SNCF du Grand Est", de ne plus faire circuler ses conducteurs de trains sur le sol luxembourgeois.

"Tant que nous ne connaîtrons pas les circonstances exactes de l'accident ferroviaire de mardi à Dudelange, nos chauffeurs s'arrêteront à la frontière, où des chauffeurs CFL reprendront le relais", a ainsi déclaré Eric Vautrin, porte-parole de la CFDT.

Une réunion d'urgence s'est en effet tenue mercredi à Metz, et se tiendra "sûrement ce week-end", pour évoquer cet accident ferroviaire qui a fait un mort.

Pour les TER, la circulation se limitera donc à Thionville et Longwy et pour les TGV, à Thionville, "jusqu'à nouvel avis".

Pas de répercussions

Du côté des CFL, "aucune répercussion n'est à craindre sur les transports frontaliers" affirme-t-on. 

La ligne de Luxembourg/Longwy est d'ailleurs depuis toujours "desservie par des conducteurs luxembourgeois".

Une information confirmée par la SNCF, qui affirme effectivement s'être "engagée auprès des conducteurs pour les informer avant la reprise de la circulation".

"Mais pour nous, si les CFL donnent leur accord pour circuler après le déblaiement de l'accident, c'est que nous pouvons nous y rendre sans aucun problème", souligne Didier Wallerich, en charge de la communication SNCF.

"Après, si les conducteurs décident d'user de leurs droits de retrait, nous traiterons cela à ce moment-là", insiste-t-il.

François Bausch, ministre des Transports, prendra contact avec son homologue français dès vendredi concernant cette décision.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h30.