Les salariés du Luxembourg parmi les mieux lotis

150 jours de dur labeur avant de pouvoir profiter de son salaire

Photo: Shutterstock

(Ch.L) - L'étude de l'Institut économique Molinari, qui en est à sa cinquième édition, calcule le nombre de jours qu'un salarié doit prester avant de pouvoir pleinement profiter de son salaire. Cela s'appelle la libération fiscale, soit le premier jour de l'année à partir duquel les contribuables d'un pays cessent de payer des taxes.

Au Luxembourg, les salariés ont été libérés de leurs obligations fiscales le 30 mai dernier. En clair, ils auront dû travailler 150 jours avant de pouvoir profiter du fruit de leur labeur jusqu'à la fin de l'année. Par rapport à 2013, cela représente cinq jours de travail en plus.

Dans les pays limitrophes, la libération fiscale est intervenue plus tard, soit le 11 juillet en Allemagne et le 28 juillet en France. En Belgique, les salariés devront patienter jusqu'au 6 août.

La France et le plat pays font partie des deux pays qui taxent le plus leurs salariés selon l'étude. Les prélèvement obligatoires y représentent 57,17% en France et 59,60% en Belgique.

Source: institutmolinari.org