Brexit

Juncker rencontrera Theresa May à Londres

«Le Président Juncker ira à Londres mercredi prochain, le 26 avril, à l'invitation de la Première ministre May pour discuter du processus des négociations de l'article 50 entre les 27 Etats membres représentés par la Commission et le Royaume-Uni»
AFP

Le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, se rendra à Londres le 26 avril pour y rencontrer la Première ministre britannique Theresa May dans le cadre de la préparation des négociations du Brexit, a annoncé jeudi une porte-parole de l'institution.

«M. Juncker sera accompagné de Michel Barnier», le négociateur en chef de l'Union européenne, a ajouté Mina Andreeva devant la presse, précisant que cette visite avait lieu à l'invitation de Mme May.

«Le Président Juncker ira à Londres mercredi prochain, le 26 avril, à l'invitation de la Première ministre May pour discuter du processus des négociations de l'article 50 entre les 27 Etats membres représentés par la Commission et le Royaume-Uni», a déclaré la porte-parole.

M. Juncker «sera accompagné par Michel Barnier, le négociateur en chef de la Commission, et aussi par son chef de cabinet Martin Selmayr et son conseiller diplomatique Richard Szostak», a-t-elle ajouté.

Cette visite de M. Juncker à Londres intervient après celle, le 6 avril, du président du Conseil européen, Donald Tusk, qui représente les dirigeants des Etats membres de l'Union.

M. Tusk a élaboré les «orientations» de négociations que les chefs d'Etat et de gouvernement des 27 doivent adopter lors d'un sommet à Bruxelles le 29 avril.

Les Etats membres devront ensuite adopter des «directives» de négociations plus détaillées le 22 mai, lors d'une réunion qui confiera également à M. Barnier son mandat de négociateur en chef pour les 27.

Selon M. Juncker, «les réelles négociations politiques sur l'article 50 avec le Royaume-Uni débuteront après les élections prévues pour le 8 juin» dans ce pays, avait déclaré mercredi le porte-parole en chef de la Commission.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.