Samsung double son bénéfice

Samsung Electronics table sur un quasi-doublement de son bénéfice d'exploitation  au premier trimestre 2012, une performance que les analystes attribuent au  succès de ses smartphones.


Photo: Reuters

(AFP). - Le groupe estime à 5.800 milliards de wons (3,93 milliards d'euros) son  bénéfice d'exploitation sur les trois premiers mois 2012, en hausse de 97% par  rapport à il y a un an, a-t-il indiqué vendredi.   Il estime que ses ventes ont totalisé 45.000 milliards de wons, soit une  progression de 22% sur un an, a-t-il ajouté, sans donner de prévisions pour le  bénéfice net.   

Samsung Electronics, numéro un mondial sur son secteur par son chiffre  d'affaires, n'a pas fourni d'explication à l'envolée de ses résultats début  2012, mais les analystes évoquent la performance de ses activités téléphones  multifonction.   

Le groupe est au coude à coude avec l'américain Apple pour la vente des  smartphones et occupe la place de numéro deux mondial, derrière le finlandais  Nokia, pour les téléphones mobiles en général.

Les smartphones, arme à double tranchant

«La clé des bénéfices de Samsung, c'est son activité smartphones, ce qui  veut dire que ses bénéfices faibliront si cette activité ralentit», a noté Song  Myung-sup, analyste chez HI Investment and Securities.  «Mais quand on regarde bien, il n'y a que le iPhone 5 (de Apple: ndlr), dont  la sortie est attendue pour la fin du troisième trimestre, qui peut stopper la  croissance des téléphones Samsung», a ajouté l'analyste.   

Selon Kim Sung-in, analyste chez Kiwoom Securities, les ventes de  smartphones de Samsung au premier trimestre ont vraisemblablement triplé sur un  an, à 44 millions d'unités, et pourrait dépasser les 50 millions au deuxième  trimestre.    Samsung est aussi numéro un mondial dans les puces mémoires et les appareils  à écrans plats.   

Les analystes estiment que le redressement des activités écrans plats et une  amélioration des résultats pour la branche télévision et appareils  électroménagers ont sans doute compensé les moindres performances des puces  mémoires, affectées par la chute des prix.